Chapitre 11 - « Le pire des choix »

« Le pire des choix »




Tandis que les trois aventuriers marchaient vers la grande porte dorée du haut de Srambad, Benzoate ne pu s’empêcher d’avouer son mécontentement.

-- Benzoate : Aller voir le Dieu Sram !? Tu es tombée sur la tête?... Tu crois que tu peux le voir lorsque tu le veux ?

-- Cysia : Ne t’inquiète pas, j’ai un plan.

-- Sacha : Quel est votre plan si je peux me permettre ? s'intéressa-t-il.

-- Cysia : Nous allons rencontrer la Reine des Voleurs et lui demander de nous laisser passer.

-- Benzoate : C’est ce que tu appelles un plan ?... J’ai voulu kidnapper la fille de la Reine, tu crois qu’elle ne tentera pas de me tuer une seconde fois ? dit-il en paniquant.

-- Sacha : De toute façon, nous n’avons pas les clés pour ouvrir la porte… fit-il la remarque.

C’est à ce moment que la Crâ sortie de ses poches, les clés demandés en disant qu’elle avait eu tout le temps possible pour les voler durant ces longues années.

Même si le disciple du dieu Sram avait la trouille, il suivit aveuglément son amie en se rappelant de sa promesse de ne plus jamais la quitter. Il avait une total confiance en elle même s’il pouvait parfois douter de sa lucidité.

-- Cysia : Ne vous inquiétez pas, si tout se passe comme je le pense, tout ira bien.

Ils marchèrent alors pendant des heures pour monter les escaliers les menant de plus en plus vers une fraîcheur des cieux, le froid du coeur de Srambad. Les trois amis ne croisèrent aucuns défis tout au long de leur route, comme si les quartiers étaient complètement désert… Plus aucuns habitants dans les rues, on pouvait entendre un rat respirer, même si cela était bien inquiétant et affola quelque peu le jeune Féca, ils continuaient vers le sommet pour finalement y apercevoir une gigantesque porte et deux gardes.

-- Gardes : Haltes ! Que venez-vous faire ici ? dit-ils en même temps, comme si l’un n’était rien sans l’autre.

-- Sacha : Nous venons parler à la Reine des Voleurs ! affirma le jeune homme, le poing fermé et la peur au ventre.

-- Gardes : Parler ? C’est bien anodin. Nous croyons hélas que votre conversation n’ira que dans un sens… La Reine n’a pas prononcé un seul mot depuis des décennies.

Cysia sortie alors les clés de ses poches et les brandis au dessus de sa tête en ordonnant d’ouvrir les portes.

-- Gardes : C’est à vos risques… Affronter la Reine des Voleurs à trois, c’est du suicide… Nous vous aurons prévenu.

Ces deux-ci se tournèrent l’un vers l’autre, chaque côté de la porte et dis des mots ressemblants à des sifflements et des soupirs. L’ouverture se divisa alors en deux parties et s’ouvrit en même temps, laissant apparaître un long pont de pierres grises et bleues. Des pots enflammés géants ornaient au milieu de l’allée froide et lugubre.

Cysia avançait la première pour pénétrer dans l’étrange salle ne se voyant pas de l’extérieur. Ses amis la suivirent avec doutes et craintes.

Tandis qu’ils continuaient à aller doucement de l’avant. Il n’y avait aucun son, seulement un petit vent froid qui arrivait presque à geler l’âme de ceux y étant touché. Sacha entendit soudain une voix au loin, ne la comprenant pas, il resta intrigué mais n’osait pas avancer ou même se concentrer. Ce son lointain se rapprochait tranquillement jusqu’à ce qu’il déchiffra enfin ce qu’il disait : « Fuyez !!! ».

Soudain, le pont se mit à trembler, les trois aventuriers s’arrêtèrent immédiatement en tentant de ne pas perdre l’équilibre. Une ombre apparut au loin, sortant de derrière un pot enflammé. Celle-ci marcha vers eux d’un pas décidé juste avant d’hurler de tout son être. Un crie strident qui paralysait quiconque pouvait l’entendre.

-- Benzoate : C’est elle ! C’est la Reine des Voleurs ! cria-t-il de terreur.

-- Cysia : Tenez bon ! Elle se nourrit de votre peur ! répondit-elle en tapant du pied au sol.

Ce qui a eu pour effet d’arrêter les tremblements de terre. La Crâ s’avança à son tour vers elle en lui demandant respectueusement de lui accorder un entretien. La Reine des Voleurs continua d’avancer vers elle.

-- Cysia : Nous devons voir le dieu Sram, c’est très urgent ! Je vous donnerais tout ce que vous voulez en échange !

La sombre femme n’écoutant rien, continua d’avancer vers la Crâ juste avant de disparaître et de réapparaître dans son dos. Elle donna un puissant coup au milieu du dos de Cysia qui alla heurter une décoration enflammée plus loin.

Les deux hommes restèrent figés dans la peur de mourir. Ils ne pouvaient même plus se défendrent. La Crâ se releva en douleur et dit :

« Sacha a sauvé votre fille, vous lui devez bien ça ! »

Ce qui mit encore plus en colère la Reine des Voleurs qui alla frapper Benzoate en plein ventre pendant qu’il était paralysé. Celui-ci recula au moins de 20 mètres avant de fracasser son corps contre la porte d’entrée. La sombre femme n'arrêtait pas là, elle s’avança alors vers le jeune Féca et se pencha vers lui pour le regarder droit dans les yeux. Un long silence fit rage avant qu’elle commence à hurler de toute ses forces jusqu’à faire saigner les oreilles du jeune homme.

-- Voix au loin : Ne faites pas ça !

Surprise, la Reine se releva et se prit soudainement un grand coup de poing sur la tête… C’était Benzoate ! Affrontant sa peur, il rua l’étrange femme de coups jusqu’à la faire reculer du jeune homme. Malheureusement, seul, il n’arrivait pas à la blesser conséquemment et se prit alors un autre coup, cette fois-ci sur la mâchoire. Il tomba au sol, étourdit.

La Reine des Voleurs avança donc vers le corps du Sram pour lui donner enfin le coup final. Elle s’élança alors et se prit soudainement une puissante flèche de recul qui la repoussa.

-- Cysia : Ne m’oublie pas ! Passons donc au plan B… Vaincre la Reine des Voleurs.

Celle-ci dégaina le plus de flèches possibles pour distraire sa cible.

-- Cysia : Benzo réveille-toi, j’ai besoin de toi ! dit-elle en continuant ses tirs à répétition.

Celui-ci reprit ses esprits et se mit invisible en attaquant de nombreuses fois à son tour la Reine, entre les attaques invisibles et les flèches magiques, elle n’arrivait plus à savoir où se défendre en premier. La sombre créature mit un pied ferme au sol et dégaina sa grosse épée qui provoqua un vent puissant autour d’elle, les flèches et Benzoate firent projeter au loin comme une simple feuille de papier.

Tremblant et en peur, Sacha tenta de se libérer de sa terreur en se rappelant les mots de l’étrange silhouette de lumière qu’il a vu auparavant. Il se rendit compte qu’il ne pourrait jamais être l’ambassadeur d’Origines s’il continuait à avoir aussi peur de tout danger se présentant face à lui.

La Reine des Voleurs courut vers Cysia pour la séparer de son arc, arrivé à quelques mètres d’elle, une explosion mystérieuse éloigna la diabolique femme en cherchant ce qui se passait.

La poussière de l’explosion se dissipa et laissa entrevoir la silhouette d’une Crâ. Jusqu’à ce qu’on puisse voir son visage.

-- Sacha : Keeitha !?

-- Keeitha : Oui c’est bien moi ! Vous avez besoin d’aide ?

-- Sacha : Pourquoi es-tu revenue ? demanda-t-il, les larmes aux yeux et intrigué.

-- Keeitha : Origines un jour, Origines toujours. répondit-elle en tirant une autre flèche explosive vers la Reine des Voleurs.

Cysia et Benzoate repris leurs moyens et courut vers Sacha et Keeitha pour leur prêter main forte.

-- Cysia : Merci d’être venue, excuse-nous pour l’autre jour…

-- Keeitha : N’en parlons plus. C’est oublié… Maintenant, combattons tous ensemble cette sombre créature.

Les quatres reprirent confiance en eux, ils voyaient là une chance de vaincre la Reine des Voleurs et d’aller voir le Dieu Sram.

La vil femme élança son épée des airs jusqu’au sol pour créer un gigantesque tourment de vent qui ravagea les environs en fonçant tout droit en direction des guerriers.

La force du vent fit baisser leurs défenses et ne pu voir ce qui arrivait. Jusqu’à ce que Sacha reprit totalement confiance en lui et se positionna devant le groupe, les bras tendus en croix, prêt à absorber tout le coup sans que personne ne puisse lui en empêcher.... Soudain, un bouclier géant se dressa face à lui, englobant toute l’équipe, récoltant ainsi tout le coup de tempête que la Reine avait engendrée. Une fois terminé, la protection du Féca se dissipa et Sacha tomba sur le sol, évanoui.

Ses amis n’en revenaient pas.

-- Cysia : C’est ça la puissance du Guide d’Origines ? se dit-elle tout bas.

L’étrange femme au loin n’en croyait pas ses yeux et tourna la tête sur le côté, intrigué de ce qui venait de se passer. Elle arbora alors un très grand sourire en les regardant minutieusement pour remarquer chacunes de leurs faiblesses et blessures pour ainsi en profiter lors de ses prochaines attaques.

Cysia et Keeitha senties qu’il se tramait quelque chose vu la façon que la Reine les regardaient. Elles se mirent donc de chaque côté de Sacha pour le protéger tandis que Benzoate se tenait derrière, en position de combat.

Étendu sur le sol froid, le jeune Féca se mit à peine à respirer. Retournant ainsi dans une vision d’un espace temps qui n’existait pas. Au loin, il revu cette étrange silhouette de lumière qui s’approcha doucement de lui. La même voix féminine de la dernière fois lui dit qu’il n’avait pas droit à l’erreur.

-- Sacha : Que voulez-vous dire ?

-- Étrange lumière : Ton véritable pouvoir s’est enfin manifesté.

-- Sacha : Dites-moi clairement ce que je suis, comment ai-je fais pour créer ce bouclier indestructible ?

-- Étrange lumière : Tu sauras tout le moment venu.. Pour le moment, j’ai besoin de ton aide.

Le jeune homme sentait qu’il ne pouvait pas dire non donc, il obéissait directement aux directives de la silhouette étrange.

La Reine des Voleurs se mit à courir vers le groupe pour son attaque finale. Sacha reprit alors conscience et dit aux deux femmes que quelqu’un lui a demandé de les toucher. Il prit alors une cheville chacune et le temps ralentit soudainement. L’air était devenu chaud et paisible, des étincelles orange et jaune volaient autour d’elles.

Tandis qu’elles regardaient partout avec stupéfaction. Une personne à peine visible fit son apparition entre Cysia et Keeitha. C’était une femme… Vêtu de vêtement sombre et rougeâtre. La tête haute, une assurance sans pareille comme il n’en existait presque plus, une troisième disciple de Crâ dans le groupe.

-- Étrange femme : Bravo les filles, vous avez réussi à le protéger, je suis fière de vous. dit-elle aux deux archères comme si elle les connaissait.

-- Cysia et Keeitha : SHAEWEN !!!! répliqua-t-elles, toutes deux stupéfaites.

-- Shaewen : Par contre, il n’est pas le temps de nos retrouvailles encore… Je vais vous prêter ma puissance, vous n’aurez qu’un seul coup. Profitez-ens bien. dit-elle en touchant l’épaule de ses amies.

Le temps reprit son cours normal. La terre commença à trembler, un vent puissant tourbillonnait autour de Cysia et Keeitha, ces deux-là dégénèrent leur arc, prêtes à attaquer. Un aura lumineux engloba les armes. De puissants coups de vent heurta les façades et fit s’ouvrir violemment la porte derrière elles, retentissant dans tout Srambad, les maisons des habitants tremblaient à leurs tours, par des ondes de choc incommensurable.

-- Shaewen : N’oubliez jamais qui vous êtes… Des Originaux !

À la suite de ces paroles, les filles dégénèrent leurs flèches qui fit un torrent de puissance illuminant la cité sombre. La pierre du pont ne pu se tenir en place face à un tel pouvoir… La Reine des Voleurs s’arrêta subitement et se prit de plein fouet toute cette puissance qui la projeta bien loin dans les abysses sombre de Srambad.

Shaewen disparu doucement sans dire un mot, le sourire aux lèvres et fière de cette victoire.

Les filles tombèrent au sol, épuisées et commencèrent à rire, tandis que Benzoate ne comprenait pas ce qui venait de se passer, ne pouvant pas voir son amie, il resta surpris des événements venant de se dérouler mais sentit que leurs aventures à Srambad étaient bientôt terminé, il lâcha donc un long soupir de satisfaction.

-- Cysia : Allons-y, nous pouvons maintenant aller voir le Dieu Sram. dit-elle en se relevant doucement.

Plus loin sur le chemin, ils virent la Reine des Voleurs, étendu sur le sol, n’ayant plus la force de bouger. Elle regarda le jeune Féca et dit à haute voix son prénom : « Sacha » avant de tomber inconsciente.

De gigantesques portes noires pouvant laisser passer un géant se trouvait devant le groupe d’aventuriers. Celles-ci s’ouvrit tranquillement pour laisser entrevoir, une énorme créature assis sur un crâne au loin. C’était le Dieu Sram.

Une fois arrivés devant lui, ils demandèrent une audience en expliquant tout ce qui se passait.

Celui-ci commença à ricaner d’une petite voix et dit :

-- Dieu Sram : Si je comprend bien, vous me demandez de vous donner la Laisse spirituelle et une potion d’immortalité ? dit-il en ricanant haut et fort en se tenant les côtes. C’est une blague j’espère ?

Sacha se présenta alors devant l’étrange créature, à genoux, implorant de lui donner ce qu’ils avaient demandé.

Le Dieu Sram s’avança alors vers le jeune Féca pour le renifler, il vu quelque chose dans l’âme du petit, quelque chose qu’il n’avait pas vu depuis bien longtemps, une puissance lui rappelant de vieux souvenirs.

-- Dieu Sram : Alors, c’est toi ? s’intéressa-t-il soudainement et silencieusement.

Il reprit sa position initiale et donna alors un ultimatum au groupe d’aventurier.

-- Dieu Sram : D’accord ! Vous me demandez deux choses… Alors… Choisissez entre les deux. Soit la vie de votre amie, soit la vie de votre autre ami attendant impatiemment que vous reveniez le libérer.

Sacha ne comprit pas pourquoi le Dieu Sram avait finalement changé d’avis et les prenaient enfin au sérieux. Il se releva donc et dit que ce choix était impossible.

-- Dieu Sram : Pourtant, vous devrez en faire un.

« Alors ? Quel est votre choix ? »



… À suivre...

 

 
 
  |   209  |  Commentaires (3)  |  L'aventure de Sacha  |  Sacha