Bonjour à tous, nous rencontrons actuellement des soucis d'inscription forum, pour toute demande, merci de contacter un administrateur. Merci pour votre compréhension. (Caprice)

 

Chapitre 10 - « La mort ou la vie ? »

« La mort ou la vie ? »




Tandis que Benzoate regardait son amie mourir doucement, Sacha eu une vibration à l’intérieur de tout son être. Il ne pouvait plus bouger n’y pleurer, il resta figé face aux événements actuels… Malheureusement, il ne pouvait rien y faire. Pourtant, il garda sa respiration bien longtemps, ce n’était pas normal même… Soudain, il se rendit compte qu’il n’était plus aux côtés de Cysia et le Sram, dans un univers bien différent et sombre, il tenta de crier de toute ses forces mais personne ne l’entendit jamais. Jusqu’à ce qu’une lueur au loin, fit son apparition, c’était bien plus qu’une simple lueur, le jeune homme ressentit de la joie, de la peine et de la colère, tout ça, ensemble ! Se sentant impuissant, sans pouvoir bouger n’y crier, une silhouette apparut au loin de cet espace sans frontières marchant doucement vers lui… Le temps avait l’air de s’être arrêté. Jusqu’à ce que cette silhouette lumineuse tendit sa main vers le petit Féca…

-- Étrange lumière : Tu ne peux pas abandonner, pas maintenant. dit-elle paisiblement.

D’un air familier et en confiance, Sacha lui répondit qu’il ne savait plus où il en était… Que tout cela était bien flou pour lui.

-- Étrange lumière : Tu dois voir devant toi et non derrière, souviens-toi d’où tu viens !... Origines est une famille avant d’être une guilde.

-- Sacha : Je n’ai pas l’impression qu’ils sont si soudés que ça ! répondit-il avec crainte.

-- Étrange lumière : Ils ne le savent tout simplement pas encore. Fait en sorte qu’ils comprennent ce qu’ils sont.

-- Sacha : Comment dois-je m’y prendre ?

-- Étrange lumière : Comme tu l’as toujours fais. N’oublie jamais d’où tu viens et tu seras l’ambassadeur de leurs retrouvailles.

-- Sacha : Cysia va mourir si je ne fais rien.

-- Étrange lumière : Elle est avec nous depuis le début.

Soudain, Sacha reprit ses esprits, un long couloir lumineux disparu à l’intérieur de ses pupilles et il reprit le contrôle de son corps. Pendant qu’il voyait Benzoate pleurer de tout son être en tenant le cadavre de son amie recouvert de sang, le jeune Féca se précipita et commença à casser les flèches en deux plantées dans le corps de la Gardienne pour ainsi les extraires.

-- Benzoate : Que fais-tu jeune fou !? hurla-t-il en tentant de retirer les mains de Sacha du corps meurtrie de son amie.

-- Sacha : J’ai tout compris ! Je comprend tout ! répond-t-il en continuant ses actions.

-- Benzoate : Arrête ! Je te défend de détruire son corps plus qu’il l’est déjà…

-- Sacha : Je comprend maintenant ! Aidez-moi Benzoate !!!

Le Sram ne pouvait s’empêcher de remarquer une lueure d’espoir dans les yeux du gamin. « Pourquoi il n’abandonne pas ? » se dit le tas d’os. Celui-ci n’arrivait pas bien à comprendre ce qui se passait mais retrouvait doucement confiance en lui, il commença à aider Sacha à casser les flèches pour les retirer de sa vieille amie.

-- Benzoate : Que se passera-t-il ? s’inquiéta-t-il.

-- Sacha : Nous aurons bientôt notre réponse, continuons !

Une fois que les flèches fût toutes extraites, le corps sans vie de Cysia resta allongé au sol, ne perdant plus de sang. Il ne se passait plus rien.

Les deux autres restèrent silencieux en regardant le cadavre… Jusqu’à ce que, celui-ci commença à illuminer. Les plaies commencèrent à se refermer et la terre, à trembler.

-- Benzoate : Que se passe-t-il ?!

-- Sacha : « Elle est avec nous depuis le début. » … J’ai entendu ces sages paroles et je ne savais pas ce qu’elles voulaient dire, jusqu’à ce qu’en regardant le cadavre de Cysia, je compris que pour être la Gardienne des prismes, il a fallu qu’elle soit là depuis longtemps… répondit-il en continuant de regarder le corps s’élever doucement du sol.

-- Benzoate : Alors, ça veut dire que … ?

-- Sacha : Exactement !... Cysia est immortelle, tout comme les créateurs !

Le corps de la Crâ devint immobile et une explosion de lumière fit trembler les environs. Aveuglé, les deux hommes autour d’elle se cachaient les yeux avec leur bras. Sacha sentit alors une main lui toucher la joue et la lumière se dissipa doucement, il regarda alors Cysia, debout et bien vivante.

-- Cysia : Tu as compris, merci de m’avoir sauvée !

Benzoate se leva et s’avança tranquillement vers elle, la tête basse et l’air maussade. Arrivé auprès d’elle, la Crâ ne pu s’empêcher de s’excuser milles et une fois.

-- Cysia : Par pitié Benzo, excuse-moi, je ne pouvais rien te dire ! J’aurais bien voulu mais on m’a fait promettre de ne rien dire…
Pourquoi ne réponds-tu pas ?... S’il te plaît Benzo…

Soudain, le Sram lui prit la main et l’approcha brusquement de son corps pour l’enlacer paisiblement. Des larmes coulaient sur son visage jusqu’à l’épaule de son amie.

-- Benzoate : Ne pars plus jamais, je t’en prie ! Excuse-moi pour avoir dévié de mon chemin. Ça ne recommencera plus. répondit-il serein.

-- Cysia : Non mon frère, plus jamais je ne te quitterais ! Tu en as ma parole !

La Crâ enlaça alors à son tour son vieil ami tandis que Sacha contemplait la scène avec un grand sourire et des larmes de joies.

En regardant la cheville du Sram, il aperçut alors une éraflure noire sur celle-ci. Ne comprenant pas ce que c’était exactement, il avertissait ses amis.

-- Cysia : Ho Benzo ! Tu t’ai fais toucher par une dague !

-- Benzoate : Ha… Ce n’est rien, je n’ai rien sentit sous le coup de l’adrénaline, ce doit être un bandit qui m’a touché.

-- Cysia : Assied-toi vite ! ordonna-t-elle avec empressement.

C’est alors que le Sram s’évanouit au sol et resta paralysé.

-- Sacha : Que se passe-t-il !? demanda-t-il en se hâtant vers son nouvel ami.

-- Cysia : Il a été touché par une dague empoisonnée. La marque noire sur sa cheville est celle laissé par le poison cinglant, sa tête explosera dans les prochaines minutes si l’on ne fait rien !

Sans même réfléchir, Cysia prit une fiole dans ses poches et l’ouvrit. Celle-ci laissait de la fumée lumineuse en sortir doucement laissant la gravité agir sur la matière. La Crâ prit alors la tête de son ami, lui ouvrit la bouche et lui fit boire le contenu entier.

-- Sacha : Qu’est-ce que c’est ? s'interrogea-t-il.

Le corps paralysé du Sram commença à bouger et sa blessure à s’effacer. Il ouvrit alors les yeux en se demandant ce qui était arrivé.

-- Sacha : Elle a sauvé votre vie !... Même si c’est bien ironique puisque vous êtes un disciple du dieu Sram. répondit-il en hochant les épaules.

Benzoate se sentit de nouveau comme il y a 10 ans, encore plus fort et rapide. Il demanda donc à sa vieille amie ce qu’elle lui avait fait pour qu’il puisse se sentir aussi bien.

-- Cysia : Je ne suis pas complètement immortelle… Pour se faire, l’un des créateurs me concocte des potions que je dois prendre une fois par mois. De cette façon, je reste la Gardienne d’Origines pour l’éternité. Sans ça, je vais mourir et retourner à l’état de poussière puisque j’existe depuis vraiment très longtemps. dit-elle en baissant la tête. Par contre, je viens à l’instant de te donner la seule potion qui me restait pour le mois prochain et celui-ci arrive dans quatre jours.

-- Sacha : Si je comprend bien, dans quatre jours, si vous n’avez pas bu une autre potion, vous allez mourir ?

-- Cysia : C’est exact.

-- Benzoate : Nous ne pouvons pas laisser cela arriver ! Tirons-nous de cet endroit et allons te chercher une autre potion ! dit-il en se levant.

-- Cysia : Nous sommes à au moins deux jours de marche de la sortie de Srambad et je ne sais pas exactement où nous attérirons, peut-être plus loin d’où habite le créateur qui me fabrique les potions. C’est trop risquer de partir. D’autant plus que Sacha doit trouver la Laisse Spirituelle.

-- Benzoate : Je ne comprend pas pourquoi tu penses encore à cette fichu Laisse… Nous ne savons pas vraiment si elle existe ou non ! Tu es la priorité en ce moment.

-- Cysia : Non mon frère… Origines est la priorité, si nous ne les retrouvons jamais, j’aurais existée pour rien… J’ai peut-être une solution.

-- Sacha : Quel est votre solution ?

-- Cysia : Il n’y a qu’une seule personne qui peut transmettre l’immortalité pendant quelques temps ou pour toujours.

En regardant vers le ciel, elle pointa vers le sud, tout en haut des escaliers et donna sa réponse finale :

-- Cysia : C’est un dieu. Nous devons aller rencontrer le dieu Sram !

… À suivre …


 

 
 
  |   279  |  Commentaires (4)  |  L'aventure de Sacha  |  Sacha