Bonjour à tous, nous rencontrons actuellement des soucis d'inscription forum, pour toute demande, merci de contacter un administrateur. Merci pour votre compréhension. (Caprice)

 

Chapitre 7 - « Un vilain retour »

« Un vilain retour »




D’un regard questionneur, même si ligoté des pieds aux mains, Sacha prit une fois de plus la situation sous curiosité et demanda à Keeitha qui est Benzoate. Celle-ci, sous le regard du mystérieux Sram ne répondit pas aussitôt, elle resta bouche-bé par cette rencontre et nût de cesse de le fixer droit dans les yeux.

-- Benzoate : Tu as perdu ta langue Keeitha ? Pour une fois que cela arrive, je vais en profiter pour me présenter moi-même dans ce cas, répondit-il en avançant vers le jeune Féca. Je me prénomme Benzoate, Bras Droit de la guilde des Chimères, des voleurs sans foi ni loi.

-- Keeitha : Ne t’approche pas plus près vil démon ! s’exprima-t-elle en crachant une fois dans sa direction. Je te croyais mort !

Le jeune homme ne pu s’empêcher de rester silencieux dans cette situation où la Crâ retrouvait quelqu’un qu’elle avait connu… Elle n’avait malheureusement pas l’air d’apprécier cette découverte.

-- Benzoate : Comme tu peux voir, je suis bien vivant ! … En tout cas, pour un Sram, répondit-il en regardant vers le haut, l’air penseur.

-- Keeitha : Relâche-nous ! ordonna-t-elle.

-- Benzoate : Tu crois que je vais obéir ? J’ai reçu des ordres. D’ailleur, que fais-tu ici ma chère ?

Depuis le début de la conversation, le Sram semblait calme et détendu, parlant d’un ton distingué tandis que la Crâ ne pouvait s’empêcher d’être odieuse, cela dit, c’est compréhensible puisqu’elle est attaché et capturé après avoir été trahie.

-- Keeitha : Benzoate ! Origines existe toujours ! dévoile-t-elle sur un ton de hâte pour que le Sram ouvre les yeux.

-- Benzoate : Origines ? … Ce nom m’échappe ! Je ne vois pas de quoi tu veux parler.

-- Keeitha : Que s’est-il passé Benzo ? Pourquoi tu ne veux pas te souvenir ?

Celui-ci réagit très rapidement à ces derniers dires, un surnom ? Le Sram tapa du pied et monta le ton de sa voix pour bien lui faire comprendre le message.

-- Benzoate : Ne m’appelle pas ‘’Benzo’’, nous ne sommes pas de la même fratrie, tu n’as aucuns droits de me surnommer ainsi donc tait-toi !

Cette réaction était intense au yeux de Sacha, qui lui ne dit pas un mot et eu peur de ces cris qui semblait cacher quelque chose d’enfoui dans les souvenir du Sram.

-- Benzoate : Bandez-leurs la bouche, je ne veux plus les entendre jusqu’à ce qu’Azalia soit revenue. ordonna-t-il à ses larbins.

-- Keeitha : Tu ne peux pas te cacher pour toujours Benzo, répliqua-t-elle à la seconde avant de se faire taire par les Srams.

………………..

Un peu plus tard, lorsqu’ils étaient tous en train d’attendre, le groupe d’individu entendirent des pas forts et pointus, comme des talons sur la roche de la grotte, c’était la Roublard qui revenait de sa maléfique mission.

-- Azalia : Est-ce que tout s’est bien passé ici pendant mon absence ?

-- Benzoate : Bien sur, comme toujours, ne vous inquiétez pas. La chasse a été bonne ? questionna-t-il en la saluant, le dos baissé comme un élégant gentleman.

-- Azalia : Pas trop, elle a réussi à s’enfuir d’entre mes griffes ! C’est toi qui va y aller mon fidèle Bras Droit, si elle essait de s’enfuir à nouveau, tu peux la ramener morte.

Les yeux de Sacha et Keeitha devinrent gros en entendant ces monstrueuses paroles. Le Sram n’avait même pas l’air de broncher, aucunes réactions, l’avait-il déjà fait ? Qui est cette fille dont il a la charge de ramener?

La Roublard décrocha son regard de Benzoate et le tourna alors vers le jeune Féca, une idée lui ai venue… Elle s’avança vers lui d’un air décidé et le prit par une corde pour ensuite le tirer vers elle tel un prisonnier.

-- Azalia : Benzoate ! Tu vas emmener le petit avec toi.

L’air étonné, toutes les personnes présentes dans la grotte se demandèrent bien quelle idée lui avait traversé l’esprit cette fois-ci pour ordonner une telle chose. Benzoate ne peut s’empêcher de lui demander pour quelle raison devait-il se coltiner cet enfant avec lui pendant sa mission.

-- Azalia : La fille que tu dois capturer est une jeune femme, tu auras bien plus de chance de l’avoir si tu apportes quelqu’un de son âge avec toi.

-- Benzoate : Qui nous dit qu’il ne va pas lui dire de s’enfuir plutôt que d’essayer de la capturer ?

La vilaine Roublard sortie rapidement un poignard de sa ceinture et la mit en dessous du cou de Keeitha en menaçant que s’il ne rapportait pas la fille, elle allait trancher sa gorge en répandant son sang partout tandis qu’elle allait s'esclaffer de rire en voyant sa dépouille étendu sur le sol.

Ces quelques mots mis Sacha tout à l’envers, il se fit alors détacher et poser une simple question.

-- Azalia : Vas-tu obéir petit Féca ?

-- Sacha : … Oui madame, répondit-il la tête basse, les larmes sur le bords des yeux.

-- Benzoate : Aller, viens sale môme! Il est temps d’y aller, dit-il en le poussant dans le dos pour sortir de la tanière.

-- Sacha : Ne t’inquiète pas Keeitha ! Je te sauverais ! rassura-t-il la Crâ.

Ces quelques mots n’avaient tout de même pas l’air de soulager la peur de sa coéquipière, qui, elle, était encore ligoté et en danger, le couteau sous la gorge.

En sortant de la planque des voleurs, le jeune Féca ne pu s’empêcher de poser des tas de questions « Qui est cette jeune femme que nous devons capturer? », « Elle vous apportera quoi? », « Pourquoi avoir quitté Origines? ». À cet instant, Sacha avait posé une question de trop, Benzoate le poussa contre un mur et lui mit la main sur la bouche pour ne pas qu’il hurle au secours.

-- Benzoate : Si jamais tu parles encore d’Origines, je te tue! Est-ce que c’est clair!?

Le petit ne savait plus quoi faire alors qu’il tremblait de tout son corps, le Sram le relâcha alors et lui dit de le suivre, que la mission continuait… Sacha se dit qu’il ne pouvait pas en rester là, qu’il devait affronter sa peur et convaincre le Sram de parler de cette mystérieuse guilde qui a l’air de tant le terrifier.

………….

En continuant leur route sur les terres plus hautes de la dimension Srambad, ils aperçurent la jeune femme en train de monter les escaliers pour aller vers les hautes sphères.

-- Benzoate : C’est à ton tour de jouer, fait en sorte de la distraire pour que je la capture sans qu’elle ne s’en attende, dit-il en poussant Sacha pour qu’il commence rapidement sa mission.

Le jeune Féca ne pu faire autrement que d’obéir à ces ordres en se disant que s’il ne le faisait pas, son amie allait mourir… Il courut alors en haut des marches pour rattraper la mystérieuse jeune Femme, une fois en haut, il ne vit qu’une plateforme vide, personne à l’horizon, Sacha avança doucement, l’air craintif, soudain, quelqu’un lui apparut dans le dos pour l’immobiliser en mettant une arme pointue sous le menton et une voix féminine lui demanda doucement ce qu’il voulait d’elle.

-- Sacha : Je ne veux rien de toi! répondit-il d’un ton de voix apeuré. Je voulais seulement savoir mon chemin, je suis perdu… Tu es la seule personne que je vois depuis tout à l’heure.

Elle le relâcha alors, son épée sous la main, la jeune femme resta inquiète, une fois face à face, le jeune Féca arrivait à voir que c’était une Sram d’une couleur de peau plus foncé que ce qu’il pu voir jusqu’à maintenant, ces longs cheveux dépassant de sa capuche, il était ébahi par sa beauté.

-- Jeune femme : Que viens-tu véritablement faire ici ? répliqua-t-elle en pointant vers le bas pour montrer qu’il y avait d’autres personnes présente dans la dimension, qu’il aurait pu demander à quelqu’un d’autre plutôt que de s'essouffler à monter les escaliers.

Ne sachant pas bien mentir, Sacha lui révéla ces véritables intentions en lui précisant que son amie était en danger de mort s’il ne faisait rien.

Même si la mystérieuse Sram ne connaissait aucun des deux, elle pu ressentir les émotions qu’éprouvait le jeune Féca lorsqu’il parlait de son amie prisonnière de ces vils bandits. Elle déclina toutefois ces dires et partie dans le sens contraire pour s’enfuir…

-- Sacha : Pitié ! Aide-moi à la libérer! implora-t-il à genoux.

-- Jeune Femme : Tu ne comprend vraiment pas hein? Tu veux me capturer pour m’envoyer à une mort quasi certaine, tout ça pour sauver ton amie que je ne connais absolument pas… D’ailleurs, toi non plus je ne te connais pas, je ne te dois rien!

-- Sacha : Je te protégerais !

-- Mystérieuse Sram : Je n’ai pas besoin de ta protection, c’est non !

Soudain, Benzoate bondit derrière elle en lui accrochant les bras avec les siens, les mains derrière sa nuque pour ne pas qu’elle bouge.

-- Benzoate : Je t’ai enfin eu ! Beau boulot gamin, dit-il à Sacha qui avait l’air de se sentir très mal dans sa peau.

-- Jeune Femme : En fait tu m’as dis la vérité pour me piéger!? J’aurais dû partir lorsque j’ai ressenti que tu n’étais pas un gars honnête! répliqua-t-elle en se débattant.

Sacha ne pu retenir ses larmes en s’excusant sans cesse, les genoux au sol.

-- Benzoate : Tu vaut un bon paquet de Kamas toi!

Soudain, la jeune femme se mit invisible et frappa du talon sur le pied du Sram pour se libérer avant de s’enfuir. Malheureusement pour elle, Benzoate avait installé un piège non loin aux deux sorties de la plateforme pour ne pas la perdre encore une fois. Celle-ci courut vers les escaliers du haut et se prit une bombe de Roublard de plein fouet et atterrit violemment sur le sol rocheux et resta évanoui tandis que le vil Sram en profita pour lui attacher pieds et mains.

Sacha qui assistait à toute la scène se sentit impuissant face à une telle force d’explosion qui a sûrement réveiller le voisinage.

-- Benzoate : Azalia m’avait donné des bombes avant de partir, dit-il en riant avant de se lever avec sa nouvelle prisonnière et de marcher en direction des escaliers descendants pour retourner à sa planque.

Soudain, l’air devient froid, plus un son dans la ville environnante, nous ne pouvions plus voir personne dehors… « Mais où sont-ils passés? » se dit le Sram, inquiet de ce qu’il se passait à l’instant. C’est alors qu’il entendit des bruits de pas dans les escaliers montant derrière lui, il se retourna et vit une sombre silhouette s’avancer vers eux.

-- Benzoate : Dégage d’ici ! hurla-t-il.

Aussitôt, il reçut un coup dans tout son être sans même avoir vu l’étrange silhouette bouger. Le Sram resta immobile sans pouvoir bouger, il laissa tomber sa prisonnière par terre qui se réveilla et cria « Mère ! »… Sacha ne comprit pas qui était cette étrange silhouette, « Sa mère? », « Qui est-elle? »…

Ne pouvant toujours pas voir le visage de la mère en question, Sacha assistait à la scène sans pouvoir bouger lui non plus. Elle s’approcha près de Benzoate et sortit une large épée tranchante. Le jeune Féca tenta de crier pour qu’elle arrête mais tout ce qui arriva sont des tremblements sourds dans sa voix.

Elle leva son épée au ciel et des coups de tonnerres retentirent, sans dire un mot, elle donna un coup fatal au Sram qui tomba lentement sur le sol, l’obscurité de la nuit ne montra pas son visage même lorsqu’elle se retourna vers Sacha, l’épée au sol en s’avançant pour la faire grincer contre la pierre.

Sacha ne pouvait faire autrement que de pleurer en voyant la mort du Sram qui, d’après lui, n’avait pas mérité cela. Elle arriva devant le jeune homme et s’élança de toute ces forces pour le trancher.

-- Jeune femme : NON MÈRE !!! PAS LUI !!! hurla sa fille, ligotée sur le sol.

Elle s’arrêta d’un coup sec laissant le vent du coup frapper le jeune Féca qui ne lui fit aucun mal. Celui-ci, tremblotant encore leva les yeux pour regarder l’étrange Femme et commença enfin à l’apercevoir un peu. La mère se pencha vers lui et lui toucha le menton, c’est alors qu’il pu voir son visage bleutée-verdâtre par la mort. Celle-ci se releva et détacha sa fille avant que les deux s’enfuient vers le haut de la dimension.

C’était une situation monstrueuse pour les yeux du jeune homme, il se rendit jusqu’au corps de Benzoate, à quatre pattes, ne pouvant pas se lever, ces forces l’avaient lui-même quitté par la peur qu’il venait de subir. Les os du Sram étaient cassés, meurtries par le coup de l’épée de cette étrange femme. Il prit la main du Sram et commença à pleurer sur sa dépouille squelettique. Même si c’était un vil bandit, il était autrefois un membre d’Origines, respecté et aimé de ces frères et soeurs. Sacha pu ressentir tout cela lorsque Keeitha et lui avait parlé de la guilde. Il aurait aimé connaître la personne qu’il avait été auparavant.

Soudain, le jeune Féca ressenti un mal de tête foudroyant et ferma les yeux pour, par la suite voir des images qui ne lui appartenait pas. Il entendit une voix tenter de lui parler, celui-ci n’arrivait pas à entendre ces dires, il pu tout de même voir, au bout de quelques secondes, une Eniripsa portant une couronne volante, son teint radieux et des ailes violette. Sacha ressenti enfin ce qu’elle tentait de lui dire depuis le début de sa vision.
« Je te prête mon pouvoir, touche-lui le thorax en récitant les mots que je te dirais. »

Il s’empressa d'exécuter ce que l’étrange femme lui avait demandée, en mettant sa main sur son thorax, il dit alors :

-- Sacha : Hôôô toi, membre d’Origines, ta vie n’est pas fini, revient d’entre les morts pour régner en maître sur ta vie. Mon artefact te sauvera! Je lui ordonne!

Soudain, un vaisseau lumineux engloba le corps de Benzoate et l’éleva au dessus du sol, Sacha ne pouvait décrocher les yeux de ce merveilleux spectacle. Le Sram retomba doucement sur ces pieds et entendit une étrange voix lointaine, presque sourde, dans sa tête « Origines. »

Avant que Sacha perde ces visions, l’Eniripsa lui dit « Cysia », c’est après qu’elle disparu et que celui-ci pût reprendre ces esprits comme à la normale.

-- Benzoate : Qu’est-ce qui se passe!? demanda-t-il abasourdi. Comment tu as fais pour me ramener à la vie!?

-- Sacha : Je n’ai rien fait, c’est l’Eniripsa dans ma tête qui m’a dit de te toucher le corps et par la suite, tu es revenu à la vie dans un rayon de lumière. répondit-il essoufflé.

-- Benzoate : Ceci est impossible!! répliqua-t-il en prenant le jeune homme par le col de son t-shirt. Dit-moi la vérité !!!

-- Sacha : Elle m’a aussi dit le mot ‘’Cysia’’ avant de disparaître, dit-il tranquillement.

Le Sram lâcha aussitôt le jeune homme et recula de plusieurs pas avant de répéter que c’était impossible!

-- Sacha : Qui est Cysia?

-- Benzoate : Je ne peux plus nier, depuis que tu es là, il ne m’arrive que des trucs étranges… Je vais te parler d’Origines pour m’avoir sauvé la vie mais !!! tu ne devras en parler à personne! Je tiens à garder ma dignité.

-- Sacha : Vous pouvez compter sur moi.

C’est alors que le Sram s'asseya au sol devant le jeune Féca et commença à raconter son histoire :

-- Benzoate : Voilà quelques années, Origines était une guilde prospère, elle vivait en toute simplicité sans se casser la tête jusqu’au jour où certains d’entre-nous disparu, ceux qui avaient créés notre havre de paix. À ce jour, beaucoup nous quittèrent parce que nous étions chassés par une autre guilde qui elle, ne nous aimait pas vraiment, c’est une longue histoire… soupira-t-il. Dans cette communauté, j’ai rencontré une femme doté d’une personnalité qui me plaisait entièrement… Pas comme de l’amour… Mais plus comme frère et soeur… Je me sentais protecteur envers elle tout comme elle se sentait protectrice envers moi, nous passions la plupart de notre temps ensemble à rire et déconner… Pendant une bataille, nous étions côte à côte pour se protéger mutuellement, une flèche perdu que je n’eu pas le temps de voir atteignit la poitrine de sa meilleure amie… Pénétrant sa chair et son coeur. poursuivit-il, la tête basse. Mon seul réflexe a été de la prendre dans mes bras et de m’enfuir plus loin pour nous mettre à l'abri tandis nos attaquants tentaient de nous suivre… Lorsque nous étions enfin caché, je la déposa au sol en lui soulevant la tête et elle me demanda de partir, de me sauver en la laissant seule, que son heure était venu. Bien entendu, borné comme je suis, je refusa aussitôt et elle me prit le bras de toute ces forces et me dit que sa dernière volonté était que je vive, elle laissa alors tomber son bras au sol et mourût…

Le Sram ne pouvait s’empêcher de pleurer, même s’il n’avait de yeux n’y de coeur, des larmes pouvaient tomber des trous qu’il avait dans le visage. Il continua donc son histoire en disant qu’il s’est sauvé pour respecter sa dernière volonté et qu’il s’en ai toujours voulu depuis ce jour…

-- Benzoate : Si seulement j’avais pu arrêter la flèche! Elle serait encore en vie aujourd’hui!.. Par la suite, Origines est morte et je me suis retrouvé seul au monde à errer donc j’ai rejoins le clan des Chimères.

-- Sacha : C’est loin d’être de votre faute, arrêtez de vous en vouloir inutilement.

En essuyant ces larmes avec les manches de ces vêtements, le Sram se releva et demanda au jeune homme de le suivre, ne voulant plus bavarder de ce sombre passé.

-- Benzoate : Nous devons retourner à la grotte avant qu’Azalia se posent des questions.

-- Sacha : Elle ne sera pas fâchée que l’on rentre bredouille ? répondit-il en énonçant plus de situation de son passé.

-- Benzoate : Elle va surement essayer de tuer Keeitha… Mais je l’en empêcherait tandis que vous vous sauverez.

-- Sacha : Pourquoi feriez-vous cela pour nous ?

-- Benzoate : Je ne sais pas qui tu es petit mais tu m’as sauvé la vie donc, je sauverais celle de la Crâ.

-- Sacha : Merci beaucoup ! Je savais que tu étais quelqu’un de bien !

Le Sram ne put s’empêcher d’esquisser un petit sourire avant de repartir vers la grotte. En chemin, Sacha demanda qui était la fille qu’ils devaient capturer dans leur précédente mission.

-- Benzoate : C’était la fille de la Reine des Voleurs.

-- Sacha : QUOI!? L’étrange femme que nous avons vu sur la plateforme était la Reine des Voleurs!? questionna-t-il, effrayé.

-- Benzoate : Oui… Je ne croyais pas que sa mère sortirais un jour de sa tanière, j’ai été imprudent… Pourquoi es-tu toujours en vie en fait ? demanda-t-il en s’arrêtant soudainement. Elle ne laisse jamais personne en vie habituellement.

-- Sacha : Sa fille lui a demandé de m’épargner.

-- Benzoate : Sérieusement? Tu as bien de la chance, jamais ceci n’était arrivé auparavant. répondit-il en continuant leurs routes.

Sacha ne pouvait s’empêcher de repenser à la jeune femme et en baissant la tête ne laissant pas voir son sourire et son ‘’merci’’ qu’il dit silencieusement.

Une fois arrivé devant la grotte, Azalia et le groupe de bandit sortie avec la prisonnière et demanda à Benzoate ce qui était arrivé, pourquoi il n’avait pas capturé la fille.

-- Benzoate : Sa mère nous a rendu visite lorsque nous avons tenté de la capturer.

-- Azalia : Alors c’est bien dommage, viens vers moi, tue cette femme toi-même. ordonna-t-elle à son Bras Droit qui lui, marcha vers elle.

-- Sacha : Non! Ne lui faites pas de mal! Benzoate, je croyais que vous aviez changés !

-- Benzoate : Il ne faut jamais se fier aux apparences, répliqua-t-il en prenant la tête de la Crâ et en tirant vers derrière pour bien afficher sa gorge, il metta alors un poignard à son cou et dit tout haut « Adieu. ».

D’un coup rapide, il frappa Azalia avec son pied pour la repousser et trancha les cordes retenant Keeitha prisonnière. Le groupe de bandit ainsi que leur chef les entourèrent pour ne pas qu’ils s’échappent, Sacha, impuissant tenta tout de même de se mettre en travers de leur chemin et commença à courir vers eux pour les attaquer. Soudain, une femme apparut devant lui, il n’eu même pas le temps de la voir arriver, ce qu’il pouvait remarquer était qu’elle portait des bottes noires et une capuche orné d’une cape pour cacher son corps et son visage.

-- L’étrange femme : Reste-là Sacha, je m’en occupe. dit-elle en mettant son bras devant lui pour l’arrêter sans le regarder.

Celle-ci courut vers le groupe de malfrats et les attaquèrent dans le dos, Benzoate et Keeitha n'eurent pas le temps de riposter que cette étrange femme frappaient leurs ennemis aussi rapidement que l’éclair, l’un des bandit gela tandis que l’autre brûla, l’autre étourdit et s'évanouit. Une fois tous les Srams et Roublards par terre, Azalia était seule, sortant ses bombes pour se protéger. La femme cagoulée courut rapidement vers elle, ne lui laissant aucunes chances, elle lui donna une coup de genoux en dessous de la mâchoire, celle-ci se fit propulser à des mètres de là.

-- Étrange femme : Tu ne touchera jamais à Origines!

Époustoufler, Keeitha, Benzoate et Sacha demandèrent qui elle était et pourquoi elle avait fait cela pour eux.

Celle-ci se retourna vers eux et se débarrassa de sa capuche et de sa cagoule pour monter son visage et dit :

« Excuse-moi Benzo, je t’ai mentit, j’espère que tu sauras me pardonner. »

Le Sram ne pu s’empêcher de trembler et de pleurer en voyant ce fantôme revenant du passé.

-- Sacha : Qui êtes-vous !? demanda-t-il avec incitation.

En s’avançant vers le jeune homme, elle lui toucha la joue et lui affirma qu’il était bien comme sa mère. Que ce courage et cette rage de vaincre lui avait manqué.

« Je me prénomme Cysia, je suis la protectrice des prismes d’Origines. Je suis heureuse de te rencontrer mon petit. »

...À suivre...

 

 
 
  |   479  |  Commentaires (5)  |  L'aventure de Sacha